PLU mi-figue mi-raisin

Publié le par Le groupe majoritaire du Grau-du-Roi/Port-Camargue

Voté par le Groupe Majoritaire, le projet de Plan Local d’Urbanisme va être soumis à enquête publique.

Il ne reflète pas, loin s’en faut, notre volonté première, et l’hypothèse garantissant les possibilités de développement que nous avions pour notre chère cité maritime.

Amertume de constater que la zone du Luna Park a du être retirée des zones futures d’urbanisation. Les motifs avancés : submersion marine, immersion par le Rhône sont pour le moins totalement farfelues, lorsqu’on constate sa position.

Amertume d’avoir du recourir à une étude environnementale qui ne nous a pas plus appris que nous ne savions déjà.

Amertume d’être obligé de geler le secteur de Salonique pour quelques fleurs. Où est l’intérêt de nos populations dans ces décisions ?

Satisfaction d’avoir pu permettre l’urbanisation raisonnée du secteur du CHU, avec une requalification  sur le plan des espaces naturels.

Satisfaction d’avoir finalisé l’ouverture à l’urbanisation dans le secteur du Boucanet, des terrains de l’Etat pour la réalisation des logements sociaux en accession à la propriété et à la location.

Satisfaction de constater que toutes les modifications proposées en zone urbaine ont été validées.

Stupéfaction et interrogation sur les propositions de l’opposition

Rénovation du Centre Aéré et préemption du terrain Pontet. On se croirait revenu à des tristes épisodes de notre histoire où les spoliations étaient monnaie courante. Qu’ils aillent le proposer aux propriétaires et ils verront leurs réactions !

En conclusion, un PLU que l’on pourrait qualifier de demi PLU qui ne nous satisfait pas pleinement, mais il fallait avancer, et rester sur nos positions n’aurait servi à rien.

Quant aux économies, Etienne MOURRUT en a fait faire depuis 25 ans à notre Commune : pas de Chef de Cabinet, 60 000 € par ans soit une économie de 1 500 000 €.

Tout le monde ne peut pas en dire autant, ville budget moins important ne s’en prive pas sur le dos des contribuables.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article