RENTREE SCOLAIRE 2010 !

Publié le par Le groupe majoritaire du Grau-du-Roi/Port-Camargue

RENTREE SCOLAIRE SUR NOTRE COMMUNE

 

Depuis la rentrée scolaire 2010, Etienne Mourrut et Léopold Rosso ont élargi l’amplitude horaire de la garderie post-scolaire au primaire.

 

Les parents ont désormais la possibilité de faire garder leurs enfants jusqu’à 18h30 en primaire (fin de l’étude surveillée par les enseignants à 17h30).

Ce nouveau service aux familles est géré par des animateurs compétents, sympathiques et répond à un réel besoin pour les parents qui travaillent.

 

Nous saluons cette initiative prise en réponse à la demande des parents d’élèves.

 

 Puisque nous abordons la thématique de la rentrée, quelques précisions nous paraissent indispensables :

 

INFORMATIONS NATIONALES

 

L’Education Nationale c’est 60.8 milliards d’euros soit le premier poste du budget de l’Etat ! Avec une répartition moyenne de :

         -  5 620 euros par élèves du 1er degré

         -  8 000 euros par collégien

          - 10 710 euros par lycéen en lycée général et technologique

          - 11 230 euros par lycéen en lycée professionnel

 

Afin d’optimiser  et de répartir au mieux les fonds investis par l’Etat, les Recteurs ont été chargés de dresser un bilan en terme de besoin  et d’encadrement.

 

En presque 20 ans, le nombre d’élèves dans le 1er degré est passé de 7 386 300 à 6 661 100 soit une diminution de 725 200 élèves !

La même situation se produit dans le second degré avec cette année une diminution d ‘élèves de 338 816 !

(sourceRERS 2009)

 

Parallèlement à cette baisse d’effectif, le taux d’encadrement s’améliore :

 

22,6 élèves en moyenne dans les écoles élémentaires en 2010 contre 22.7 en 2007/2008

23,4 élèves en moyenne dans les collèges contre 23.2 en 2007/2008

19 élèves en moyenne dans les lycées professionnels contre 19.4 en 2007/2008

(source RERS 2010)

 

Au final le nombre d’enseignants affectés dans les écoles et les établissements scolaires sont globalement maintenus et même renforcés dans les établissements en zones défavorisées.



 

«Si l’infini n’avait pas voulu que l’homme soit savant, il ne lui aurait pas donné la faculté d’apprendre ».

 

Albert Pike

 

 

Commenter cet article