Soutenons Enry et Jean, les élus du groupe majoritaire ce vendredi 19 novembre !

Publié le par Le groupe majoritaire du Grau-du-Roi/Port-Camargue

Communiqué

 

Compte tenu de leurs compétences avérées et de leur extrême dévouement à l'interêt public, les élus du  groupe majoritaire en appellent au soutien

d'Enry et Jean, ce vendredi 19 novembre dès 9h00

au tribunal de grande instance de Nîmes.

  

Rappel des faits :

 

Le 10 septembre 2006, au cours d’une bandido organisée durant la fête du Grau-du-Roi, un taureau s’échappe et heurte un piéton sur un trottoir. Transporté à l’hôpital, Giovanni Tempesta, un Graulen de 77 ans, succombe à ses blessures au cours de la nuit. La famille de la victime dépose plainte contre les organisateurs de la bandido. Au cours de l’enquête, il apparaît que quelques véhicules stationnaient sur le parcours du lâcher de taureaux, malgré une interdiction décidée par arrêté municipal. Ces véhicules sont alors désignés comme obstacles aux piétons pour le dégagement de la voie. Certes, ils n’auraient pas dû être là. Mais on sait aussi combien ils peuvent parfois être des abris salutaires pour échapper à la charge d’un taureau.

 

Toutefois, les élus responsables des festivités, Enry Bernard et M. Jean Spalma, co-présidents du comité des fêtes du Grau-du-Roi, sont mis en examen. La question étant de déterminer si ces véhicules auraient dû amener les deux conseillers municipaux à annuler le lâcher de taureaux ? Il faut savoir que les véhicules en question étaient éloignés du théâtre du drame et n’ont donc pas pu constituer la cause directe de l’accident. C’est ce que  plaidera sans doute Me Gros qui est chargé de la défense des élus municipaux. En effet, quatre ans après le début de l’instruction, MM. Bernard et Spalma sont renvoyés, le 19 novembre, devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour homicide involontaire Domynique AZEMA - Source : Midi Libre 15.11.2010.

 

Au delà de la finalité dramatique de la situation, c'est la pérennisation de nos traditions qui est en danger !

Ce qui arrive à Enry et Jean peut toucher tous les élus responsables de manifestations locales et taurines !

 

 

Pour aller plus loin consultez l'article suivant :

Commenter cet article